UPEC-Hebdo ou la Pravda 1950 ? - Désintox

Voici comment UPEC-Hebdo rend compte de l'événement "considérable" de la "Réunion des trois conseils" du 20 mai : "1275 personnes connectées", "plus de 250 tweets échangés", "démontrant l'intérêt de la communauté universitaire de l'UPEC pour ce type de manifestation et les enjeux de transparence qui l'accompagnent" !... Transparence, kidisent !... Intérêt, kidisent !... Vous voulez la Pravda ou la vérité ?

La vérité, la voici : tout a été contrôlé, bidonné, falsifié... et censuré !...

Voici les vrais chiffres, avec les moyens de les vérifier :

- Outre l'administration, 16 personnes constituaient en tout et pour tout le public de ce gigantesque plénum ! Les représentants étudiants et enseignants peuvent en témoigner.

- Twitter live en direct ? 250 tweets ? Intox et mensonge. Pour vérifier, c'est simple : cliquez sur Twitter et le hashtag utilisé par l'UPEC : #CCC2015 : https://twitter.com/hashtag/ccc2015?vertical=default&f=tweets

Remontez jusqu'au 20 mai et vous trouverez tous les tweets de "l'évènement".

Total : 120 tweets (donc moins de la moitié du chiffre annoncé !)

Sur ces 120, 38 (un tiers) ont été envoyés par la cellule communication de l'UPEC ! Tous, évidemment, à la gloire de l'évènement et de l'avènement de la NoU !

L'autre tiers envoyé par la FAC. Le dernier tiers des tweets (une petite quarantaine) vient de 9 "Twittos" en tout, dont 5 institutionnels : Unef, STBE, CFDT, "Form'action" qui étaient dans la salle... La foule, quoi !...

Si on exclut les institutionnels, 3 "particuliers" (en fait membres d'orga étudiantes) se sont mêlés au monologue de l'UPEC entrecoupé de quelques commentaires de la FAC. Voilà l'événement considérable "attestant de l'intérêt de la communauté... etc." !

Mais le bidonnage des chiffres n'est pas tout : avant il y a eu la censure !

Car aucun des tweets critiques, que vous pouvez retrouver sur Twitter, n'a été projeté à l'écran "Twitter live" en direct et en retransmission mondiale ! Tous ont été censurés par la société professionnelle sollicitée pour l'occasion.

Combien la facture de la censure efficace ?...

PaNoU est très bien placé pour en parler de cette censure, car, en début de réunion, un 11e Twittos s'est invité pour tester la liberté d'expression version "NoU" :  @PaNoU_2015... Inutile de vous dire que les gardiens cybernétiques du temple Upec n'ont rien laissé passer... (voir lien ci-dessus)

En résumé, un événement bidon, qui n'intéresse personne, une autocélébration massive, toute critique censurée, les chiffres réinventés... La NoU ou la Corée du Nord ?

Suivez PaNoU sur Twitter : @PaNoU_2015